Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Une noix, qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ?

Comme le chantait Charles Trénet, " Une noix, qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ? Qu'est-ce qu'on y voit quand elle est fermée ? On y voit mille soleils, tous à tes yeux bleus pareils ...". Le fou chantant avait sûrement raison, poétiquement parlant, mais botaniquement parlant, il s'y est cassé les dents ... 

noix fleurs et fruitsLa noix est d'abord une fleur verdâtre, celle de Juglans regia, à la base verte et rondelette, surmontée de deux stigmates chiffonnés (flèche sombre). Le plus souvent, deux fleurs côte à côte au sommet d'un rameau donnent naissance à deux noix (flèches rouges). La noix est donc un fruit, puisqu'elle est le résultat de la transformation d'une fleur après fécondation par le pollen. On reconnait sur les noix vertes formées le reste des stigmates chiffonnés (flèche sombre).

Si l'on coupe dans la noix verte du mois de juin, on y voit ...

Noix 2156 ... d'abord une enveloppe verte : c'est le brou, non comestible. En botanique on l'appelle le péricarpe, c'est l'enveloppe du fruit, provenant de la transformation de la paroi de l'ovaire de la fleur. Puisque le brou est charnu, la noix est un fruit charnu. Et sous le brou ? Une épaisseur blanche qui durcira dans les semaines qui viennent pour former la "coque de la noix". La coque correspond à la partie la plus interne du péricarpe (l'endocarpe) qui se lignifie à maturité.

Noix 2708Ce que chacun appelle "noix" dans son assiette n'est donc pas la noix elle-même (puisque celle-ci comprend le brou !). Notre "noix" comestible, avec sa coque à deux valves ridées, n'est qu'une partie du fruit noix, très exactement son "noyau". La noix est donc un fruit charnu à noyau, en botanique une drupe, aussi sûrement que la cerise est une drupe, et la pêche aussi, et l'abricot ... La seule différence avec toutes ces drupes botaniques, c'est qu'on ne consomme pas le brou de noix, c'est tout !

A l'intérieur de la coque, le cerneau de noix. Cette partie tendre et goûteuse est la graine de la noix. Comme toute graine qui se respecte, elle comporte un bébé-plante et son bagage nutritionnel. 

Noix 2727Examinons le cerneau de noix sorti de sa coque. L'embryon est tout petit, c'est la petite pointe (flèche rouge) au bout du cerneau. A lui sont rattachés deux gros cotylédons plissés (flèches bleus), redivisés perpendiculairement par une cloison (ici enlevée), et donnant l'impression que le cerneau est fait de 4 lobes.

Noix 2733En tirant sur le cerneau, on détache les deux cotylédons l'un de l'autre et l'on voit ici nettement l'axe de l'embryon (partie claire, blanche, flèche rouge) et un seul cotylédon, divisé en deux lobes (flèches bleues). Les cotylédons sont les feuilles de l'embryon. Au nombre de deux, ils sont gorgés de réserves carbonées sous forme de lipides. On extrait de ces structures en pressant les cerneaux l'huile de noix. 

2158Et le Koicédon alors ?  La lame de rasoir est passée à travers les cotylédons de la graine. Ils semblent remplis d'une substance gélatineuse, en fait le tissu nutritionnel en cours de formation et en train de se remplir des réserves lipidiques. La zone blanche autour, c'est la future coque et les "cloisons" fines qui sépareront les lobes du cerneau. La zone verte périphérique, c'est le brou. 

Une noix, qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ? Qu'est-ce qu'on y voit quand elle est ... ouverte ? Ouverte ? Mais alors ça change tout ! On n'a pas le temps d'y voir, on la croque et puis bonsoir, on la croque et puis bonsoir les découvertes ! "...link