Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Résine et sèves, liquides non miscibles

 

bois de pin en coupe 5218Puisque l'on s'est penché mardi sur un Koicédon de bois de pin ( Koicédon du 10 octobre : Pinus, as-tu du coeur ? ), autant aller voir de plus près de quoi il est question... Quand on "microscopise" du bois de pin, observé en coupe transversale (la tranche de tronc, ultra fine !), on y voit :

- une multitude de petits trous bordés d'un mur vert  : ce sont les trachéides du bois, les "tuyaux" empruntés par le flux d'eau, montant des racines de l'arbre vers ses aiguilles (le flux de sève brute), 

- des files de cellules plus foncées, plus grisées (flèches rouges), qui ne sont pas des tuyaux vides comme les trachéides : ce sont les rayons ligneux. Dans l'aubier de l'arbre, les rayons sont formés de cellules contenant l'amidon mis en réserve par l'arbre pendant la belle saison (et qui lui serviront pendant l'hiver pour lutter contre le gel de ses tissus, et au printemps pour permettre la reprise de croissance des bourgeons). C'est parce que les cellules des rayons sont encore vivantes, pleines de sucres, que l'aubier de l'arbre est grignotable et grignoté par les micro-organismes,

- et puis enfin, pour terminer, quelques structures éparpillées dans le bois (et d'ailleurs aussi dans l'écorce des branchettes, ou même dans les aiguilles du pin) : un trou entouré de cellules rosées, vivantes elles aussi et capables de fabriquer des huiles essentielles, de la résine. ce sont des canaux à résine, des simples espaces vides (des trous !) bordés de cellules vivantes fabriquant et sécrétant dans le trou la résine.

résine 1675Résine et sève sont donc deux liquides distincts, sans aucun lien direct : elles ne se trouvent pas dans les mêmes tuyaux, elles n'ont pas la même origine (la sève brute est fabriquée au niveau des racines, la résine au niveau des canaux résinifères du bois, de l'écorce ou des aiguilles). Enfin, autant les sèves circulent, mues par des moteurs physiques (la sève brute aspirée vers le haut par l'évaporation de l'eau, la sève élaborée poussée par les aiguilles), autant la résine ne bouge pas, ne circule pas dans l'arbre. Elle est simplement "endiguée", maintenue dans les canaux résinifières. Elle ne s'écoule qu'en cas de blessure, pour polymériser au contact de l'air et "boucher" la plaie.