Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Fagacées : chêne, hêtre, châtaignier, même cupule ...

K 9924Derrière la feuille aux bords délicatement velus du hêtre (Fagus sylvatica) se cache ... une cupule poilue !

Hetre-cupule-9921.jpgLe fruit du hêtre n'est effectivement pas celui qu'on croit... La cupule poilue n'est pas le fruit au sens botanique du terme mais renferme les fruits ! 

Hetre-cupule-9955.jpgSi l'on force l'ouverture de la cupule en arrachant une partie, on découvre à l'intérieur deux petits fruits serrés l'un contre l'autre, les faînes (sur la photo, on a ôté l'une des deux faînes pour bien observer l'autre). Chaque faîne provient de la transformation d'une fleur, ou plus exactement du pistil de la fleur, après fécondation. La preuve, on voit à son sommet une petite houpette correspondant au stigmate, c'est-à-dire l'extrémité du pistil de la fleur. 

Hetre-cupule-1845.jpgLorsque les fruits sont matures, la cupule s'ouvre en 4 valves, permettant aux deux faînes de s'échapper et de disséminer les jeunes hêtres contenus à l'intérieur. Qu'est-ce alors que cette cupule ? Elle provient de la croissance et de la fusion de bractées (des feuilles ...) situées à la base des groupements de fleurs (les inflorescences) au printemps : on les appelle des bractées inflorescentielles

chêne 1470Cette cupule est le trait commun aux autres plantes de la famille des Fagacées : le chêne (Quercus sp.) possède autour de son fruit unique le gland, une cupule durcie et couverte de courtes écailles plus ou moins épineuses; le châtaignier (Castanea sativa) possède quant à lui une cupule à 4 valves, couvertes d'aiguillons durcis.

châtaignesOn l'appelle la bogue mais c'est aussi une cupule, le résultat de la croissance démesurée des bractées inflorescentielles. Elle contient cette fois 3 fruits, les châtaignes. Glands et châtaignes possèdent comme les faînes une petite houpette sur la tête, correspondant aux restes des stigmates des pistils.

Chêne, hêtre et châtaignier, même combat, même cupule ! La différence tient essentiellement au nombre de fleurs de l'inflorescence se transformant en fruit : 1 seule chez le chêne, 2 chez le hêtre et 3 chez le châtaignier ! 1, 2, 3, bon appétit !