Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La prêle des prés, modeste vestige d'un groupe quasi disparu

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Prêle

La prêle des prés (Equisetum arvense, Equisétacées) est une plante surprenante. Pas de fleurs chez la prêle, pas de pollen, pas d'insectes qui la visitent...Elle se débrouille seule, en fabriquant au printemps des tiges fertiles brunes qui portent en épi de petits écussons. En regardant de plus près, les écussons cachent sous leur surface de petits sacs remplis de spores.Prêle3

Les spores libérées dans l'herbe germeront plus tard pour former de toutes choses vertes millimétriques qui fabriqueront à leur tour des plantes vertes. Celles-ci auront des tiges rampantes souterraines sur lesquelles se dresseront des tiges vertes stériles.

Les tiges vertes stériles, hautes de 50 cm au plus, apparaissent quelques semaines après les tiges brunes fertiles : ce sont des tiges articulées, formées de petits articles qui s'emboîtent les uns dans dans les autres, comme un jeu de construction pour enfants. 

Les feuilles sont quasi inexistantes. Elles sont réduites à de petites écailles plaquées au niveau où de nombreux rameaux s'insèrent.

Prêle4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prêles sont des plantes proches des fougères, dernières représentantes d'un groupe jadis florissant sur la planète : au Carbonifère, il y a plus de 300 millions d'années, les prêles étaient géantes, de véritables arbres qui poussaient dans les marécages et dont les restes, avec d'autres arbres, ont formé le charbon.

Voir les commentaires

Corydale solide, une toxique paralysante

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Corydale solide 6252

La corydale à bulbe plein ou corydale solide (Corydalis solida, Fumariacées) est une belle plante vernale (du printemps) qui déploie ses inflorescences légères aux feuilles et bractées digitées dans les sous-bois frais au sol épais, souvent au bord d'un ruisseau. Sa souche est tubérisée, enflée de réserves qui lui permettent de pousser rapidement dès que les températures sont clémentes. Attention, c'est une plante toxique, surtout par sa souche : elle contient des substances alcaloïdes au pouvoir paralysant : la corydaline par exemple, un narcotique léger indiqué pour traiter la maladie de Parkinson.

Voir les commentaires

A une foliole de la chance...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Oxalis acetosella

L'oxalide petite-oseille (Oxalis acetosella, Oxalidacées) est une toute petite plante poussant dans les sous-bois frais, fleurissant dès le mois d'avril. Ses feuilles régulières sont composées de trois folioles, lui donnant des airs de faux trèfle. Elles se replient sous la pluie, semblant se mettre à l'abri, sensibles à l'impact des gouttes.

Il existe une espèce mexicaine voisine, importée dans nos jardins et qui envahit facilement les plates-bandes (Oxalis deppei), rendue célèbre par ses quatre folioles qui le griment en parfait trèfle à quatre feuilles censé porter chance...

Voir les commentaires

Une mauvaise herbe aux allures d'élégante

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

1302 L amplexicaule

1302 L amplex entier

 

 

On qualifie d'amplexicaules les organes qui embrassent la tige, comme ici les feuilles chez le lamier amplexicaule (Lamium amplexicaule, Lamiacées). C'est à cette caractéristique et à sa tige carrée que l'on reconnait ce beau lamier.

 

Elégantes, ses fleurs sont fortement allongées en un tube rose fuschia se terminant, comme tous les lamiers, par  2 lèvres évoquant une gueule, une gorge, "laïmos" en grec. La corolle des fleurs de Lamiacées est ainsi bilabiée. La fleur est très fine, délicate, telle une danseuse sur ses pointes.

 

C'est encore une plante à floraison printanière, aimant les sols pauvres et remués. Une mauvaise herbe aux allures de précieuse ...

Voir les commentaires

Un gaillet ... bien croyant !

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Gaillet croisetteCousin velu et doux du gratteron (cf la page de Botanique amusante "Ces herbes qui collent"), le gaillet croisette est facile à reconnaître dans les pelouses de nos jardins au printemps : tout va par quatre, chez lui ! Une tige carrée à 4 angles, 4 feuilles à chaque étage (elles sont verticillées, car elles sont insérées à plusieurs, au même niveau sur la tige), de petites fleurs jaune miel à 4 pétales en forme de croix régulière (d'où son nom de "croisette" !)... La croisette n'en finit d'étaler ses croix ! Les fleurs sont mellifères, et d'ailleurs elles embaument... le miel ! Gaillet croisette 2 Gaillet croisette 3

Voir les commentaires

La Botanique amusante du lundi : Comment les arbres poussent-ils droit ?

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Gravitropisme

Dans la rubrique La Botanique amusante, on saura comment les arbres se tiennent debout, bien dressés !
RDV sur la page "Comment les arbres poussent-ils droits ?"

Voir les commentaires

Contrariante comme toute "mauvaise" herbe...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Veronica hederifolia 2

Encore une mauvaise herbe des jardins! On les appelle scientifiquement des "adventices", c'est-à-dire "des espèces indésirables à l'endroit où elles prolifèrent". "Mauvaises" car elles prennent la place de celles que nous voudrions voir pousser dans nos massifs! Elles ne sont donc pas plus mauvaises que d'autres, peut-être un peu plus contrariantes... 

Veronica hederifolia 1La véronique à feuilles de lierre (Veronica hederifolia, Plombaginacées) est minuscule. Sa petite fleur violette a 4 pétales, comme toutes les véroniques, 2 étamines et 1 pistil. Ses feuilles sont en forme de coeur ou lobées, rappelant la forme de celles du lierre. Elles sont poilues.

Voir les commentaires

Usurpatrice chez les fraisiers

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Potentilla sterilis 2

La potentille stérile ou faux-fraisier (Potentilla sterilis, Rosacées) a toutes les audaces !  Elle se prend pour un fraisier ! En effet, cousine du fraisier, elle en copie le port grêle et plus ou moins rampant, ses feuilles velues à 3 folioles, sa fleur à pétales blancs, aux nombreuses étamines et aux nombreux petits carpelles. Sa ressemblance est étonnante et pourtant, son "fruit" est petit, sec et ne ressemble que peu à une fraise. Les grains qu'il porte sont peu nombreux d'où son nom nom de stérile. Potentilla sterilis 3

Voir les commentaires

Dans la famille des mauvaises herbes... la drave printanière

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Drave-printaniere.jpg

Comme ses cousines la cardamine hérissée et la capselle bourse-à-pasteur, la drave printanière (Erophila verna, Brassicacées) appartient au cortège des mauvaises herbes pionnières, appréciant les sols pauvres, nus et sablonneux. Elle est petite, peu visible, fragile. Sa fleur éphémère ne s'ouvre qu'au soleil, 4 pétales blancs très échancrés. Elle laisse la place une fois fécondée à un fruit petit, sec, plat, une silicule. Ses feuilles velues sont toutes ramassées en rosette sur le sol.

Voir les commentaires

Floraison pour l'érable plane

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Acer platanoides2

L'érable plane (Acer platanoides, Sapindacées) explose au printemps d'une floraison vert tendre : les fleurs de l'arbre, discrètes mais élégantes, composent de petits bouquets dressés sur les branches. Chaque fleur dégage un parfum léger et offre aux abeilles un nectar abondant. Acer platanoidesAcer platanoides3

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 > >>