Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Koicédon du 18 janvier : "Aïe, ça pique !"

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-1124.jpgRetour piquant du Koicédon ... Mais qu'est-ce donc et où sommes-nous ? Réfléchissez jusqu'à lundi prochain où, à nouveau, la Botanique amusante lèvera le voile !

Voir les commentaires

1 an !!

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

patchwork 1000Le blog "Des fleurs à notre porte" fête sa première année d'existence ! Un an d'histoires végétales, de photos de fleurs, d'arbres ou de champignons, de randonnées fleuries, de "Botanique amusante"... Merci à tous les fidèles, tous les visiteurs de passage, tous les amoureux de nature et de photo, merci à vous tous pour vos retours et vos interrogations, merci à tous ceux qui viendront par hasard ou par désir ... Et en route pour une nouvelle année de surprises !

Voir les commentaires

La Botanique amusante : une plante "Passionnante"

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Passiflore-1154-2.jpgRetour sur le Koicédon de mercredi dernier ... Pour connaître le fin mot de l'histoire, RDV sur la page de la Botanique amusante Une plante "Passionnante" (cliquer directement sur le lien http://www.desfleursanotreporte.com/pages/Une_plante_Passionnante-6350038.html) ou gagner la liste des pages de la Botanique amusante, à gauche du blog). 

Voir les commentaires

Embouteillage

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

tortues.jpgSurpopulation carcérale (en ligne) au zoo de Lille.. 

Voir les commentaires

Art graphique

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

ecorce-4354.jpgBeauté graphique d'une écorce de résineux. le liège qui la compose tombe par plaques, dévoilant les plaques de liège plus jeunes, plus jaunes, en dessous.

Pour se remémorer la construction de l'écorce, relisons la page de la Botanique "De la mutilation des arbres" (lien : http://www.desfleursanotreporte.com/pages/De_la_mutilation_des_arbres-5339206.html)

Voir les commentaires

Koicédon du 11 janvier : dans la gueule du loup

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-1157.jpg Aaaarrrggllll.... La bête ouvre sa gueule... Mais de quoi s'agit-il au fait ? RDV lundi prochain, dans la Botanique amusante pour tout savoir de ce fauve !

Voir les commentaires

Promesse gelée

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

neigeUn chemin glacé vers une promesse d'ailleurs... Le givre invite à partir. 

Voir les commentaires

Un jour, un lieu, une histoire botanique : les platanes du Canal du midi

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

9624 Canal du midiUn jour, un endroit... un site végétal, une cathédrale de vert... Le Canal du midi. Merveille creusée par l'homme au XVIIème siècle. Le "Canal-des-deux-mers" est une voie navigable qui rallie le Canal de la Garonne à Toulouse : à eux deux, ils relient l'Atlantique à la Méditerranée. Sous Louis XIV, Colbert ordonne son creusement et c'est le génie de Riquet qui s'exprime alors, de réservoirs en seuils, d'écluses en ouvrages. 

9465 Canal du midiLes platanes (Platanus x acerifolia, Platanacées) qui le bordent sont un élément fort de ce patrimoine : leur alignement le long des berges et des pistes cyclables sont une merveille d'ombre et de lumière, un rideau de verdure qui abrite le lent passage des péniches et des bateaux. Et pourtant, ils sont sources de bien des problèmes ! Leurs racines détruisent les berges, leurs feuilles bouchent le canal, leurs troncs sont victimes d'un champignon microscopique, un chancre coloré qui grignote les bois et fragilise les arbres. 42 000 d'entre eux seraient malades et en sursis d'ici leur abattage !

9494 plataneIl n'y a pas toujours eu des platanes le long du Canal du midi : Pierre-Paul Riquet avait planté des saules, espèces à croissance rapide et appréciant les lieux humides; il avait aussi planté des iris dont les tiges rampantes souterraines (les rhizomes) assuraient le maintien des berges ... Ingénieur ingénieux ! Plus tard, la culture du ver à soie est le prétexte pour élever des mûriers (Morus sp., Moracées) le long des berges. Ils seront remplacés par le peuplier d'Italie avant qu'au XIXème siècle, sous Napoléon, le platane soit planté en masse dans nos villes et donc le long du Canal. Espèce hybride entre le platane d'Occident et celui d'Orient, le platane commun a connu ses heures de gloire en France, et en particulier le long du Canal. Il faut se résoudre aujourd'hui à le couper, mais ce n'est que pour le remplacer à nouveau, comme cela s'est fait régulièrement depuis plus de 430 ans.

Voir les commentaires

Un lichen en or

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

xanthoria-6712.jpgLe lichen (= association à bénéfices récirpoques entre le mycélium d'un champignon et des algues vertes unicellulaires microscopiques) Xanthoria parietina se distingue par sa couleur dorée. Il s'étale sur les toits, les troncs d'arbres, les rochers. Il est commun aux abords des habitations car il apprécie l'azote. Nitrophile (il aime l'azote), il se plaît dans les endroits enrichis par les déjections animales du bétail ou par celle de leurs maîtres, riches en azote. Il apprécie également les endroits sauvages enrichis en fientes d'oiseaux. Sa couleur dûe à la pariétine est plus ou moins vive : plus il est exposé au soleil, plus son jaune est vif. 

xanthoria-3567.jpgLa reproduction du champignon du lichen se fait au niveau de petites coupes plus orangées, apparaissant à la surface du lichen, appelée apothécies, tapissées de petits sacs de spores (les asques). 

Voir les commentaires

Enzyme glouton

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Polypore-orange-1202.jpgUne orange au coeur du sous-bois... Sur un tronc d'arbre mort, encore debout, les envahisseurs fleurissent... Les champignons nettoyeurs des sous-bois sont à l'oeuvre. Le Tramète rouge cinabre (Pycnoporus cinnabarinus) est un polypore orangé. On le rencontre aisément sur les troncs morts, encore debout. Il est saprophyte et lignicole, c'est-à-dire qu'il se nourrit de matière organique morte et en particulier de bois. Pour cela, il produit une enzyme glouton en grande quantité, une laccase, capable de digérer les composés du bois. Cette substance est même capable, isolée, de délignifier la pâte à papier (c'est-à-dire de détruire la lignine qui imprègne la cellulose issue du bois). 

Polypore-orange-1206.jpgLes spores de ce champignon sont produites sur sa face inférieure, par des pores nombreux (c'est donc bien un "polypore"), petits et même anguleux. 

Voir les commentaires