Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un réséda en hommage à Aragon

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

 

RésédaLa Rose et le réséda

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Tous deux adoraient la belle
Prisonnière des soldats
Lequel montait à l'échelle
Et lequel guettait en bas
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Qu'importe comment s'appelle
Cette clarté sur leur pas
Que l'un fut de la chapelle
Et l'autre s'y dérobât
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Tous les deux étaient fidèles
Des lèvres du cœur des bras
Et tous les deux disaient qu'elle
Vive et qui vivra verra
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du commun combat
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Du haut de la citadelle
La sentinelle tira
Par deux fois et l'un chancelle
L'autre tombe qui mourra
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Ils sont en prison Lequel
A le plus triste grabat
Lequel plus que l'autre gèle
Lequel préfère les rats
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Un rebelle est un rebelle
Deux sanglots font un seul glas
Et quand vient l'aube cruelle
Passent de vie à trépas
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Répétant le nom de celle
Qu'aucun des deux ne trompa
Et leur sang rouge ruisselle
Même couleur même éclat
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
Il coule il coule il se mêle
À la terre qu'il aima
Pour qu'à la saison nouvelle
Mûrisse un raisin muscat
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
L'un court et l'autre a des ailes
De Bretagne ou du Jura
Et framboise ou mirabelle
Le grillon rechantera
Dites flûte ou violoncelle
Le double amour qui brûla
L'alouette et l'hirondelle
La rose et le réséda

Louis Aragon

Commenter cet article

corsaire31 27/05/2011 23:10


Magnifique poème. Je l'ai,chanté par le groupe "La Tordue".
Belle photo au passage...


Cakie Des fleurs à notre Porte 30/05/2011 13:28



En effet, beau texte engagé, comme beaucoup de productions d'Aragon. J'aime! Euh, je ne connais pas La Tordue... il faudra que je cherche! A bientôt, Cakie.



irene 27/05/2011 18:45


merci pour le poème ,Aragon le mérite et le réséda aussi.......après cette première photo qu'allez vous nous dire surlui ? je suis impatiente de savoir.......a +


Cakie Des fleurs à notre Porte 30/05/2011 13:26



Peu de chose à dire sur ce réséda aux formes surprenantes. Approchez-vous un peu de lui et vous admirerez ses pétales découpées, on dit laciniés, qui permettent de reconnaître ce genre. Dans la
famille des Résédacées, il n'y a que 6 ou 7 genres, dont le réséda est le plus connu. Je vous ai proposé le petit réséda; son cousin le Reseda luteola ou réséda jaune ou encore appelé la gaude,
est une plante tinctoriale cultivée autrefois pour ses pigments jaunes. Voilà! A bientôt, Irène.