Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la beauté du jonc...

Publié le par Catherine Lenne

jonc-de-jacquin-8058.jpgPeux pas résister... Juste pour la beauté du jonc ! Ou plutôt d'un autre jonc que celui d'hier, moins commun, photographié au col du Lautaret, dans les marais de la Guisane : le jonc de jacquin (Juncus jacquini)). Ses fleurs discrètes sont de toute beauté, grâce à ses pistils rouges et allongés.

Jonc-de-Jacquin.jpg 

 

Commenter cet article

Cathy 05/05/2014 14:31

Pas facile à faire pousser !

Profitez de codes promos florajet
code promo florajet

Catherine Lenne 11/05/2014 17:17



Je ne sais pas, j'ai jamais essayé...



florent 21/04/2014 10:56

salut !!
cela fait vraiment plaisir de voir la nature sous cet angle. Je pratique aussi la photo macro mais je voit que j'ai encore du travail...

Catherine Lenne 28/04/2014 22:49



Merci Florent ! Et surtout pas de découragement, c'est en forgeant qu'on devient forgeron... Ténacité et oeil curieux, c'est le secret pour s'émerveiller et améliorer sa photo. Bonne continuation
!



Pierre 16/04/2014 14:04

Bonjour, merci de votre réponse. Une précision cependant, comment sait on que certaines espèces sont retournées secondairement à l' eau ? ( ancêtres communs déterminés, par un profil génétique, ou
autres critères ? ).

Catherine Lenne 28/04/2014 22:47



Bonne question Pierre... Je ne connais pas la réponse !


Si l'on recherche dans l'arbre phylogénétique des Angiospermes les espèces hydrophytes, on s'aperçoit qu'il y en a un peu partout, éparpillées dans différentes lignées. A priori, elles ne
proviennent pas toutes d'un seul ancêtre retourné secondairement à l'eau. De plus, dans une même famille, on trouve à la fois des plantes terrestres et des hydrophytes (exemple des Renocnulacées,
avec des boutons d'or et des renoncules aquatiques). Donc un "retour secondaire à l'eau" difficile à suivre au cours de l'Evolution et qui semble s'être produit de nombreuses fois. 


A bientôt!



pierre 15/04/2014 14:56

Bonjour, la structure aérenchyme du jons se retrouve t elle dans les roseaux, bambous, ou uniquement dans les espèces non lignifiées ??

Catherine Lenne 16/04/2014 11:30



Vous parlez d'espèces lignifiées... Le jonc, le sparganium en font partie (leur système de circulation de la sève brute, ou xylème, est constitué de cellules lignifiées). Mais bien sûr pas de
bois dans ces plantes herbacées. Les espèces retournées secondairement à l'eau (hydrophytes) sont toutes des espèces herbacées. Quelques arbres des mangroves, vivant dans un milieu aquatique
marin (côtes), comme les palétuviers, possèdent des aérenchymes comparables à celui du jonc, dans les racines verticales qui émergent de la vase et leur permettent d'alimenter tout leur système
racinaire en air (on les appelle des pneumatophores). 


Par contre, vous citez roseaux et bambous, tous deux Angiospermes (et donc xylème lignifié également) monocotylédones (et donc là, jamais de bois, car pas de cambium). Dans un roseau (Phragmites
sp.), il faut aller vérifier mais je pense que la tige est creuse comme chez les Poacées et que donc l'air y circule facilement, comme à travers un aérenchyme. Pour le bambou, j'avoue que je ne
sais pas... A couper pour observation !


Amicalement.