Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Koicédon du 22 mai : la neige rose...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

"Je connais la brume claire, la neige rose des matins d'hiver,

Je voudrais le retrouver, ce bel oiseau qu'on ne voit jamais ..."

La chanson de Sébastien parmi les hommes, lointain souvenir de mon enfance...

Soldanella-alpina-622.jpgEt le Koicédon de cette semaine qui m'y ramène... La neige est bel et bien rose au pied de cette petite soldanelle des alpes (Soldanella alpina, Soldanacées), dont la tête fleurie, trop pressée, n'a pas pu attendre la fonte des neiges pour pousser. Pour la soldanelle, pas trop de difficulté à reconnaître le bout de ses pétales découpés et violets. 

Soldanella-alpina-374.jpgD'autres, moins pressées, émergent d'un sol déneigé en altitude, aux herbes jaunies par le gel. Leur long pistil prolonge la corolle de danseuse. 

Chlamydomonas-625.jpgEt la neige rose, me direz-vous ? Elle ne fait pas semblant ! Au printemps, en haute montagne, lorsque le manteau neigeux commence à s'alourdir et à fondre, la neige se teinte de nuances de roses, indéniables. Cette coloration est due au développement dans la neige de microscopiques algues vertes. Vertes ? Mais alors pourquoi ce rose ?? L'algue en question est Chlamydomonas nivalis, l' "algue des neiges" ou encore le "sang des glaciers" dans le langage populaire. Elle est unicellulaire, chlorophyllienne mais possède, en plus de la chlorophylle de Monsieur Tout le Monde du monde végétal, elle fabrique un pigment rouge, un caroténoïde appelé astaxanthine. Ce joli rouge masque le vert de la chlorophylle à notre oeil non averti, et  rosit la neige qui abrite les populations de Chlamydomonas nivalis. Elles sont très nombreuses dans cette neige rosie ! On estime à 1 million le nombre de minuscules algues dans une cuillère à café de cette neige fondue...

L'astaxanthine lui sert ni plus ni moins de crême solaire, pour absorber les UV particulièrement agressifs aux altitudes où vit cette algue. De plus, le pigment permet, en absorbant les UV, de générer de la chaleur autour de l'algue, ce qui crée une fine pellicule d'eau liquide. Cet eau redonne vie aux spores de l'algue, formes de résistance de l'individu en dehors du printemps. Elles germent et se développent en algue flagellée, nageuse dans ces pellicules d'eau. Elle gagne la surface du manteau neigeux où elle se reproduit pour former de nouvelles spores. 

Pour en savoir plus : link

Commenter cet article

Lotte 30/05/2013 18:22

Est-ce un phénomène alpin, ou peut-on aussi l'observer en Auvergne ?

Cakie Des fleurs à notre Porte 30/05/2013 22:29



Bonne question!! Je ne sais pas... je ne l'ai jamais observé que dans les Alpes, à haute altitude, dans les champs de neige près de fondre au printemps (photo prise en juin). Peut-être qu'il lui
faut quand même une altitude suffisante que ne peut offrir l'Auvergne ? A creuser...



christine 28/05/2013 04:46

Article passionnant et instructif, comme toujours, merci.

Cakie Des fleurs à notre Porte 30/05/2013 22:25



Merci Christine, c'est très gentil! A bientôt...



coco 27/05/2013 20:05

"...mais l'oiseau, l'oiseau s'est envolé
et moi jamais je ne le reverrai..."
Tiens, bizarre, moi aussi,je connais cette chanson...
Quel drôle de hasard...

Cakie Des fleurs à notre Porte 30/05/2013 22:25



Hi hi hi!! Que de bons souvenirs, n'est-ce pas ! Bisou!



irene 27/05/2013 09:31

enfin un beau soleil.....je connaissais la neige bleue, mais pas la neige rose, c'est magnifique ...la soldanelle remplace donc le perce neige chez nous..je ne suis jamais allée dans les hautes
Alpes......merci pour la belle leçon ....."jeune si tu savais et vieillesse pouvait etc..."

Cakie Des fleurs à notre Porte 30/05/2013 22:25



Merci Irène !