Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Koicédon du 22 mai : La balançoire à insecte

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Sauge 912Le Koicédon de mercredi dernier se révèle ... Deux étamines courbes, ancrées sur un bout de pétale violet... 

Changement d'échelle : le Koicédon vient d'une fleur de ...

sauge 1653... sauge (Salvia pratensis, Lamiacées) ! La sauge est une Lamiacée à deux étamines seulement (ses cousines de la même famille en ont toutes quatre). De plus les deux étamines sont très spéciales ...

étamines lisUne étamine normalement, comme chez le lis, c'est une "masse" allongée, l'anthère, portée par un filet très mince (son "pied"). L'anthère fabrique le pollen dans ses deux moitiés (les deux loges polliniques), chaque loge étant creusée de 2 sacs polliniques où se fabriquent les grains de pollen. En tout, 4 sacs, rassemblés en 2 loges polliniques. Les deux loges sont raccordées l'une à l'autre pour former l'anthère par un petit bout de tissu très étroit appelé connectif (visible ici sur l'étamine de lis comme étant la zone foncée entre les anthères de couleur orange). Ce connectif est donc à peine visible, un simple "raccord" entre les deux loges.     

sauge-etamine-copie-1.jpgChez la sauge, rien de tout cela... ou plutôt si, mais très déformé ! Le filet de l'étamine de sauge est très court (flèche rouge) et s'accroche au pétale du bas de la fleur (voilà pourquoi quand on veut arracher les deux étamines, on arrache en même temps le pétale du bas). Le filet s'accroche au connectif (flèche verte) qui lui est très long, courbe et éloigne l'une de l'autre les deux loges polliniques de l'anthère (flèches bleues) ! L'étamine est ainsi transformée en une sorte de balancier, autour de l'axe formé par le filet. Les deux plateaux de la balance sont la loge fertile qui fabrique du pollen (vers le haut de la fleur) et la loge du bas, cachée dans les replis du pétale violet : celle-ci est stérile, elle ne fabrique pas de pollen ; elle est plate et sert de pédale à l'insecte qui se pose sur la fleur.  

Sauge 919L'abeille se pose sur le pétale du bas de la sauge, qui forme une piste d'atterrissage idéale. Elle enfonce sa tête et son thorax dans la fleur. Les loges polliniques stériles des deux étamines, les "pédales", sont proches de la tête de l'insecte, qui en s'engouffrant dans la fleur pour atteindre le nectar au fond de la corolle, appuie dessus. En actionnant la pédale, la loge fertile s'abat sur le dos de l'abeille, le badigeonnant de pollen. Dans une fleur voisine, l'abeille chargée de pollen refait les mêmes gestes et cette fois, si la deuxième fleur est un peu avancée en âge que la première, les étamines sont fanées et le pistil pendant (le pistil, c'est la petite "langue de vipère" qui émerge de la corolle). Son extrémité (le stigmate) frotte alors le dos de l'abeille et récolte le pollen déposé. La pollinisation est faite, grâce à une balançoire à abeille ! 

Commenter cet article

Aliselle 29/05/2012 19:47

Ca me rappelle quand je "dépiautais" les fleurs pour l'herbier de mon fils!... mais mes photos n'ont jamais été aussi nettes, car je n'avais à l'époque qu'un minuscule compact bijou de rien du
tout!... Difficile de prendre l'infiniment petit dans ces conditions!...
Tu dois avoir, en plus de ton grand talent, un super appareil je suppose!...
Bises

Cakie Des fleurs à notre Porte 01/06/2012 17:56



Merci pour le talent, Aliselle, et pour l'appareil, c'est un réflex numérique d'entrée de gamme mais que je connais bien : le Canon 550D. Il est surtout muni d'un objectif macro qui est un vrai
bijou, le 60mm macro de Canon également. Avec cela, on se sent pousser des ailes !


A bientôt et merci pour ta fidélité!



Martial 29/05/2012 19:02

Etoui, les insectes s'adaptent aux fleurs et les fleurs d'adaptent aux insectes...à la perfection !excellents tes articles !

Cakie Des fleurs à notre Porte 01/06/2012 17:54



Merci Martial! A bientôt...