Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'oeil était dans le chaume ...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

5311-tige-monocot-chaume.jpgUne drôle de planète ? Non, l'intérieur d'un chaume de blé ! C'est creux : on voit du vide au milieu, c'est durci : on voit des tissus "serrés" à la périphérie, bordés de petits tas arrondis qui semblent arborer deux yeux, un nez, une bouche bée... De petits visages qui nous dévisagent ... L'oeil était dans le chaume et regardait Caïn... Approchons-nous un peu ...

chaume 5312Le petit bonhomme qui nous regarde de ces yeux globuleux est une nervure, vue en coupe : deux tissus conducteurs des deux sèves la constituent; les sèves circulent dans des tuyaux que l'on observe ici sur la photo en coupe transversale. Le premier tissu conducteur, matérialisé par le triangle vert, est le xylème. Il est formé de tuyaux morts, durcis par la lignine. Ce sont les "yeux", le "nez" et la "bouche" du petit bonhomme. Ces tuyaux permettent d'acheminer l'eau du sol et les minéraux qu'elle contient (= la sève brute) du sol jusqu'en haut du chaume, vers les feuilles et les épis. Le deuxième, matérialisé par le rond rouge, est le phloème. Il forme le "front" du petit bonhomme. Le pholème contient de tout petits tuyaux conduisant la sève élaborée, celle qui est fabriquée par la photosynthèse dans les feuilles, gorgée de sucres. Celle-ci est distribuée dans toute la plante, vers le bas (les racines) et vers le haut (les épis).  

La périphérie du chaume est occupée par un tissu vert, photosynthétique (il est ici rose pâle, à cause du colorant utilisé lors de la préparation de la coupe), un parenchyme, tandis que face à chaque nervure se trouve un "pilier" de tissu de soutien, lignifié donc durci, appelé sclérenchyme (violet sur la coupe), et qui fait que le chaume est résistant, plein de fibres, difficile à couper à la main (il blesse même parfois, quand on essaie de le couper à main nue). Enfin, le centre du chaume se déchire quand le chaume grandit : le tissu de remplissage, à grosses cellules arrondies, est fragile!

L'organe est habillé d'un épiderme, la "peau" du végétal : dans cette peau se trouvent de temps à autre des ouvertures appelées stomates, de petites "bouches" ouvertes ou fermées qui contrôlent les entrées et sorties de gaz de la plante (gaz nécessaire à la photosynthèse, le dioxyde de carbone, ou nécessaire à sa respiration, oxygène. Un autre gaz s'échappe de ces stomates quand l'air est sec : la vapeur d'eau, car comme nous, la plante transpire !). 

Commenter cet article

Alain 08/02/2013 19:30

bonsoir
il y en a de choses dans une tige de blé c'est trés sophistiqué merci pour les explications
bon w e

Cakie Des fleurs à notre Porte 10/02/2013 15:14



Bon w-end à vous Alain et merci de votre passage, à bientôt. 



aurelie 08/02/2013 15:17

et regardait cain

Cakie Des fleurs à notre Porte 10/02/2013 15:14



Je vois qu'on connait ses classiques... Amitiés!



bernar 08/02/2013 15:14

super.Belles photos de coupe et explications agréables.

Cakie Des fleurs à notre Porte 10/02/2013 15:13



Merci à vous ! L'intérieur d'une plante, une autre planète! A bientôt...