Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aïe, ça pique !

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

6870 raquetteUn lapin aux drôles d'oreilles piquantes... C'est un cactus, OK, mais plus que cela, c'est un cactus-raquette, un figuier de barbarie (Opuntia ficus-indica, Cactacées). Originaire du Mexique, comme l'agave d'hier, il s'est naturalisé sur le pourtour méditerranéen.

Chaque "raquette" est en fait un cladode, c'est-à-dire une portion de tige modifiée, aplatie, démesurément agrandie et gorgée d'eau. Pas de feuilles sur ces tiges (elles existent sur le cladode jeune mais tombent prématurément) : ce sont les tiges vertes qui assurent la photosynthèse chez cette plante. 

6877 raquetteInsérées par dizaines sur les raquettes aun niveau des aréoles (des bourgeons modifiés typiques des Cactacées), les épines sont fortement sclérifiées, emplies d'un tissu dur appelé sclérenchyme. Particulièrement acérées, elles sont redoutables pour celui qui voudrait étancher sa soif en croquant une de ces raquettes pleines de sucs, mais elles le sont toutefois moins que les toutes petites aiguilles couvrant les fruits, les figues de Barbarie.

6861-raquette.jpgLa figue de Barbarie est comestible mais gare à celui qui la cueille sans précaution : de très petites aiguilles appelées glochides sont assemblées en petits bouquets cruels à la surface du fruit au niveau d'aréoles. Chaque minuscule aiguille est hérissée d'écailles qui agissent comme de minuscules hameçons s'enfonçant dans la peau, ce qui les rend très difficiles à retirer ! De plus, fragiles, elles se cassent dans la peau lorsqu'on tente de les enlever. Le fruit, baie délicieuse, doit être impérativement brossé puis pelé avant d'être consommé ! 

Commenter cet article

irene 13/11/2012 10:44

justement j'avais rencontré l'agave avec ses fleurs au milieu des figuiers de barbarie a l'ile du Frioul au large de Marseille......encore une fois je refais le chemin à l'envers et j'en suis
ravie.amicalement et bien sûr MERCI

Cakie Des fleurs à notre Porte 14/11/2012 09:56



Oui cette île du Frioul renferme des trésors parait-il, végétation, vieux forts, vue splendide et soleil généreux ! A bientôt, Irène, je suis ravie de vous emmener sur les chemins de votre
mémoire !