Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SEMAINE DE LA PHOTO

Publié le par Catherine Lenne

SEMAINE DE LA PHOTO

A Aubière en Auvergne, Rétrospective de la Semaine de la Photo... 15 photographes ayant exposé au cours des 10 dernières années lors de la semaine annuelle sont invités à revenir avec quelques uns de leurs clichés, à partir de samedi 4 juin et jusqu'au 18 septembre. Pour venir admirer mes coquelicots et autres, poussez la porte de la mairie !

Voir les commentaires

"Pourquoi la sève colle ?"

Publié le par Catherine Lenne

"Pourquoi la sève colle ?"

"Pourquoi la sève colle ?" me demande Mathilde sur l'émission Les Petits Bateaux sur France Inter. Je lui réponds, écoutez le lien ci-dessus, à partir de la 5ème minute d'enregistrement environ et relisez la page de Botanique amusante de ce blog au lien suivant :

http://www.desfleursanotreporte.com/pages/Resine-et-seves-liquides-non-miscibles-8365794.html

"Pourquoi la sève colle ?"

Voir les commentaires

Fritillaire : noire ou pintade? sec ou humide?

Publié le par Catherine Lenne

Fritillaire : noire ou pintade? sec ou humide?
Fritillaire : noire ou pintade? sec ou humide?

Et oui, y'a pas que les orchidées qui poussent dans les prairies sèches du Larzac... On y fait aussi des rencontres inattendues, comme cette fritillaire noire (Fritillaria nigra, syn. F. pyrenaica, famille des Liliacées), adepte des terrains rocailleux secs, de préférence calcaires. Plus discrète que sa cousine la pintade dans le quadrillage de sa robe (voir ci-contre, Fritillaria meleagris qui, elle, apprécie d'avoir les pieds au frais dans les prairies humides), elle est peu commune et c'est une chance de la rencontrer !

Cela valait le coup d'attendre le calme nécessaire à la photo, entre deux sautes de vent fripon ...

Voir les commentaires

Quelques écus brillants dans l'herbe rase...

Publié le par Catherine Lenne

Quelques écus brillants dans l'herbe rase...

L'ophrys jaune (Ophrys lutea) est une orchidée solaire... Pas bien grande, pas bien grosse, mais lumineuse par la marge jaune d'or qui souligne son grand pétale labelle (tiens, au fait, comment fait-on pour reconnaître à coup sûr une orchidée et ne pas confondre avec d'autres familles de plantes dont les fleurs sont elles aussi tarabiscotées ? Lisez http://www.desfleursanotreporte.com/pages/Comment-on-reconnait-une-orchidee-5219079.html ...).

Voir les commentaires

Un ouvrage pour les orchidophiles clermontois

Publié le par Catherine Lenne

A découvrir dans les pages de la Botanique amusante !

Voir les commentaires