Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Koicédon du 23 octobre : papillon à l'envol ?

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-1930.jpg Un Koicédon comme un papillon vert et délicat... Qu'est-ce ?

Voir les commentaires

Automne et Haendel en marche

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

automne-6685.jpgEnfin l'automne marque les couleurs dans les forêts. La hêtraie se pare d'oranges, de jaunes. Ca sent les champignons et tout invite à la rêverie, la mélancolie. Ajoutez à cela la majestueuse sarabande haendelienne (link) et votre bonheur sera complet...

Voir les commentaires

Lathrée clandestine

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Lathree-clandestine-9895.jpgLa lathrée clandestine est une drôle de plante pas verte... Elle surgit du sol, comme sortie de nulle part, dépourvue de feuilles, dépourvues de tige, dépourvue de tout ce qui pourrait être vert mais bel et bien pourvue de fleurs ...

Pour se nourrir, pas d'autre solution que de se servir chez les autres : la lathrée est une plante complètement parasite (on dit holoparasite) : elle s'installe sur les racines d'un hôte (un arbre en général), y enfonce ses racines suçoirs et détourne eau et minéraux de la sève brute, mais aussi sucres de la sève élaborée. Voleuse dans l'âme, discrète et clandestine ...    

Lathree-clandestine-9893.jpg

Voir les commentaires

Koicédon du 2 octobre : Hêtre caché pour vivre heureux...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K 9924Le Koicédon d'il y a déjà bien longtemps (... que le temps passe vite !) a été vite découvert, bravo à tous ! Vous avez bien deviné que le hêtre se dévoilait dans ce jeu de cache-cache, mais vous vous êtes tous un peu trompés... La faîne du hêtre n'est pas la chose poilue qui se masque derrière la feuille... Mais qu'est-ce donc alors? RDV sur la page de la Botanique amusante Fagacées : chêne, hêtre, châtaignier, même cupule ... pour tout savoir ! 

Voir les commentaires

Le prénanthe pourpre : une plante signature

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Prenanthes-purpurea-1690.jpgLe prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea, Astéracées) est une plante élégante, aux inflorescences légères et délicates, qui passe pourtant le plus souvent inaperçue... Les fleurs pas assez grandes, n'attirent pas l'oeil du promeneur...

Prenanthes-purpurea-1682.jpgEt pourtant, quelle injustice ! Chaque "fleur" est en fait une petite inflorescence comme celle du pissenlit : un capitule formé de 5 fleurs minuscules (pas une de plus) et ligulées (leurs pétales sont soudés en un tube qui se termine par une petite languette violette appelée ligule). De chaque fleur minuscule émerge un pistil jaune : celui-ci coulisse à travers le manchon creux formé par les 5 étamines soudées entre elles (pour se rappeler cette particularité des Astéracées, RDV sur la page du pissenlit : Le pissenlit n'est pas une fleur ...  ).

Prenanthes-purpurea-684.jpgPour reconnaître le prénanthe pourpre, il suffit de se promener dans une hêtraie : elle est une plante caractéristique de ces forêts, une sorte de plante "signature". Ses feuilles également vous aideront à l'identifier : elles sont dites "embrassantes" car la base du limbe s'accroche amoureusement à la tige. 

Voir les commentaires

Koicédon du 2 octobre : cache-cache

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-9924.jpgLe Koicédon se cache derrière un panneau vert... Koicédon ?

Voir les commentaires

Dans la famille des bruyères, je voudrais ...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Erica-tetralix-5648.jpgLa bruyère à quatre angles (Erica tetralix, Ericacées) doit son nom mathématique à la disposition de ses petites feuilles verticillées par 4 sur la tige. Ses petites fleurs en clochettes roses sont formées elles aussi de 4 unités, 4 pétales soudés entre eux. 

Comment ne plus confondre une vraie bruyère comme celle-ci avec la callune, la "fausse-bruyère" que tout le monde prend pour de la bruyère ? En observant la disposition des feuilles sur les tiges : 

Erica-2658.jpgPour les vraies bruyères (Erica), les petites feuilles aciformes ("en forme d'aiguilles") sont écartées du rameau : on peut donc bien voir le dit rameau brun, lignifié (en bois).

Calluna-vulgaris-1798.jpgPour la callune fausse-bruyère (Calluna vulgaris, Ericacées), les petites feuilles sont dodues, gorgées d'eau, et appliquées sur le rameau, comme des tuiles sur un toit : pas moyen de bien voir le rameau ! De plus, les fleurs sont plus ouvertes que chez Erica, moins "en clochettes".

Calluna-vulgaris-1791.jpg

Voir les commentaires