Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Clin d'oeil

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Bouvreuil-8824.jpgPetit clin d'oeil rouge dans une aubépine... le bouvreuil pivoine mâle !

Voir les commentaires

Madame Peuplier

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Peuplier-8291.jpgAprès le frêne en fleur, zoom sur le peuplier (Populus nigra, Salicacées) ... Ici aussi, une femelle ! Les fleurs sans pétales sont groupées en chatons pendants, chaque fleur réduite à un pistil court et dodu. A l'intérieur, les ovules seront fécondés pour former les graines. Lorsque le fruit sera mûr, il s'ouvrira, libérant une "bourre" blanche, sorte de coton léger emprisonnant les graines. C'est le vent qui se chargera d'emporter cette matière légère, disséminant ainsi les graines de l'arbre. 

Voir les commentaires

Koicédon du 29 mai : résultat d'automne

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-9036.jpgUn Koicédon directement issu de l'automne dernier et visible en ce moment ... Qu'est-ce donc ?

Voir les commentaires

Madame Frêne

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Frene-fleurs-femelles-8998.jpgLe frêne (Fraxinus excelsior, Oléacées) se décide enfin à débourrer...Ses bourgeons noirs, veloutés, se sont ouverts pour libérer des fleurs discrètes et des feuilles. Les feuilles sont bien reconnaissables, composées de 5 à 7 folioles pointues. Les fleurs par contre, sont moins faciles à reconnaître. Verdâtres, sans pétales, elles sont réduites. 

Frene-fleurs-femelles-8998-2.jpgChaque "petit bec" vert est une fleur femelle. Une fois fécondée par le vent, elle se transforme en un fruit sec pourvu d'une aile, une samare pendante et agitée par le vent : 

Frene-fruits-476.jpgLa samare contient une graine qui elle abrite la plantule de frêne. Elle sera disséminée par le vent, pour coloniser le milieu. 

Pour revoir les fleurs mâles, on peut cliquer ici : Monsieur Frêne

Voir les commentaires

Le Koicédon du 22 mai : la neige rose...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

"Je connais la brume claire, la neige rose des matins d'hiver,

Je voudrais le retrouver, ce bel oiseau qu'on ne voit jamais ..."

La chanson de Sébastien parmi les hommes, lointain souvenir de mon enfance...

Soldanella-alpina-622.jpgEt le Koicédon de cette semaine qui m'y ramène... La neige est bel et bien rose au pied de cette petite soldanelle des alpes (Soldanella alpina, Soldanacées), dont la tête fleurie, trop pressée, n'a pas pu attendre la fonte des neiges pour pousser. Pour la soldanelle, pas trop de difficulté à reconnaître le bout de ses pétales découpés et violets. 

Soldanella-alpina-374.jpgD'autres, moins pressées, émergent d'un sol déneigé en altitude, aux herbes jaunies par le gel. Leur long pistil prolonge la corolle de danseuse. 

Chlamydomonas-625.jpgEt la neige rose, me direz-vous ? Elle ne fait pas semblant ! Au printemps, en haute montagne, lorsque le manteau neigeux commence à s'alourdir et à fondre, la neige se teinte de nuances de roses, indéniables. Cette coloration est due au développement dans la neige de microscopiques algues vertes. Vertes ? Mais alors pourquoi ce rose ?? L'algue en question est Chlamydomonas nivalis, l' "algue des neiges" ou encore le "sang des glaciers" dans le langage populaire. Elle est unicellulaire, chlorophyllienne mais possède, en plus de la chlorophylle de Monsieur Tout le Monde du monde végétal, elle fabrique un pigment rouge, un caroténoïde appelé astaxanthine. Ce joli rouge masque le vert de la chlorophylle à notre oeil non averti, et  rosit la neige qui abrite les populations de Chlamydomonas nivalis. Elles sont très nombreuses dans cette neige rosie ! On estime à 1 million le nombre de minuscules algues dans une cuillère à café de cette neige fondue...

L'astaxanthine lui sert ni plus ni moins de crême solaire, pour absorber les UV particulièrement agressifs aux altitudes où vit cette algue. De plus, le pigment permet, en absorbant les UV, de générer de la chaleur autour de l'algue, ce qui crée une fine pellicule d'eau liquide. Cet eau redonne vie aux spores de l'algue, formes de résistance de l'individu en dehors du printemps. Elles germent et se développent en algue flagellée, nageuse dans ces pellicules d'eau. Elle gagne la surface du manteau neigeux où elle se reproduit pour former de nouvelles spores. 

Pour en savoir plus : link

Voir les commentaires

Monstre végétal

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Orchis-mascula-9026.jpgDans les prairies humides du printemps, les orchidées sont de sortie. L'Orchis mâle (Orchis mascula, Orchidacées) pousse en tapis dense, égayant les talus de ces têtes violacées. Et au milieu, surprise, une blanche...

Orchis-mascula-a-3-labelles-9060.jpgUne albinos ! (voir la page qui traite de cette bizarrerie :  Des plantes "albinos" ? ). Mutation, Ok, mais si l'on s'approche encore un peu ...

Orchis-mascula-a-3-labelles-9076.jpgOrchis-maculata-a-3-labelles-9083.jpgLa belle est bien surprenante : 3 labelles au lieu d'un seul, et le haut de la fleur est également bien perturbé... (pour se rappeler ce qu'est une fleur d'Orchidée "normale" : Comment reconnaître à coup sûr une orchidée ?  ). La fleur est le résultat de la fusion de 3 fleurs, une mutation tératogène qui conduit à une aberration spectaculaire. 

Voir les commentaires

Koicédon du 22 mai : au frais

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-622.jpgLe Koicédon du 22 mai a encore les pieds au frais ... Qui est-ce et pourquoi donc ce rose ?

Voir les commentaires

Le Koicédon du 15 mai : Côte d'Opale à l'honneur

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Cote-opale-8526.jpgLe Koicédon du 15 mai a été apporté par la marée, sur la Côte d'Opale : c'est une figure typique des "laisses de mer", ces cadeaux apportés par la mer et déposés sur le sable, délimitant parfaitement le niveau de la dernière marée haute.

Cote-d-opale-8520.jpg. Petites boules creuses, agglomérées en grosses boules légères et spongieuses, ce sont des pontes de buccin. Chaque petite boule est une alvéole qui a contenu une larve de buccin (Buccinum undatum), le bulot des plateaux de fruits de mer.  

8573.jpgLa laisse de mer est riche en matières organiques et donc représente un écosystème très nourricier pour les oiseaux de mer, ici un "banc" de chevaliers sanderling dérangés par la promeneuse.8610.jpg 

La Côte d'Opale est un royaume pour les oiseaux de mer, migrateurs ou pas. Dans ses baies (baie d'Authie et baie de Canche), les rencontres magiques sont fréquentes, comme cette colonies de phoques veaux marins paressant sur un banc de sable à deux pas de la digue de Berck-sur-mer ...8435.jpg

Une ballade en Côte d'Opale ? Suivez le guide...

8465.jpgBerck-sur-mer

8443.jpgLa Manche.

8510.jpgPlage de berck au Touquet

Baie-de-Canche.jpgCliquez sur l'image ... Baie de Canche grandeur nature !

Voir les commentaires

Une guerre chimique menée par l'alliaire

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

alliaire-364.jpgSavez-vous que l'alliaire (Alliaria petiolata,  Brassicacées), déjà croisée sur ce blog ( Une rudérale au goût d'ail ), est une grande colonisatrice ?

alliaire-8705.jpgElle fleurit au printemps, couvrant de larges espaces sur les talus, dans les sous-bois, tous les lieux frais et ombragés enrichis en azote par la présence voisine de l'homme et de son bétail. C'est une rudérale, une plante des friches et décombres. Un rien la contente, du moment qu'elle trouve de l'azote à foison dans le sol.

C'est une plante considérée comme invasive dans les forêts nord-américaines : elle s'y développe en masse, en sécrétant des substances chimiques par ses racines. Ces substances ont des vertus fongicides : elles détruisent les champignons du sol, en particulier ceux qui vivent en symbiose avec les jeunes arbres (les champignons mycorhiziens). Elles provoquent donc indirectement une perturbation de la croissance des jeunes plants, en diminuant fortement la mycorhization des germinations d'arbres. Le ralentissement de leur croissance permet à l'alliaire de s'installer en maître sur leur territoire. En menant une véritable guerre chimique, l'alliaire s'impose dans la compétition avec les arbres. 

Voir les commentaires

Koicédon du 15 mai : en boule

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

K-8525.jpgUn Koicédon en boule (s) ... Quoi c'est donc ?

Voir les commentaires

1 2 > >>