Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La botanique amusante du lundi : le pissenlit n'est pas une fleur...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Pissenlit 2

Un nouveau rendez-vous de la Botanique amusante! Le pissenlit dévoilé, démasqué... le pissenlit n'est pas une fleur !  Ah? Mais alors, qu'est-ce que c'est ?

 

Réponse à lire dans la rubrique La Botanique amusante : cliquez sur le lien à gauche!

Voir les commentaires

Perce-neige

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

perce-neigeLa perce-neige a fort à faire : la neige est encore d'actualité qu'elle pointe déjà le bout de son nez, dans les sous-bois abrités ! Cette plante vernale est particulièrement précoce. En effet, elle passe l'hiver sous forme d'un bulbe souterrain gorgé de sucres qui se réveille dès que les jours rallongent. Le germe contenu dans le bulbe reprend sa croissance et l'apparition d'une nouvelle plante ne se fait pas attendre. La plante mise en place fleurit de petites clochettes blanches au coeur pointé de vert.  Les feuilles de la plante, vertes, sont actives pour synthétiser de nouveaux sucres, qui seront alors stockés dans un nouveau bulbe souterrain.

Ainsi la perce-neige se dépêche de fabriquer de nouvelles graines (via la fleur) et un nouveau bulbe, profitant de la lumière disponible en grande quantité dans le sous-bois, avant que les nouvelles feuilles ne poussent sur les arbres.

Cette stratégie d'occupation du sous-bois à partir de bulbes ou autres organes souterrains est fréquente chez les plantes vernales. Nous aurons l'occasion d'en croiser beaucoup dans les semaines qui viennent !

Voir les commentaires

Primevère, Primula veris, fleur du "premier printemps" !

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Primula veris

J'ai vu mon premier coucou, la première primevère en fleur, en plaine, dans un jardin public de ville, bien au chaud au coeur de la cité ! La primevère (Primula veris, Primulacées) annonce le redoux, le retour des beaux jours. Son arrivée dans les campagnes coïncide avec le premier chant du coucou-oiseau. L'une des premières ("primula") fleur du printemps ("veris") à guetter !

Voir les commentaires

le sèneçon commun, si commun

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

séneçon commun

Le séneçon commun (Senecio vulgaris, Astéracées) est tellement commun qu'on ne le regarde plus. Plante des décombres, des lieux cultivés, des bords de route, des terres remuées... il est partout, dans toutes les régions tempérées du globe! Considéré comme une "mauvaise herbe", il est arraché sans vergogne mais toujours il repousse et colonise toujours plus loin! Penchez-vous pourtant sur ses capitules verdâtres, vous y découvrirez l'art du pointillisme et de la délicatesse, fréquent chez les plantes injustement méprisées !

 

Voir les commentaires

Sérénité hivernale

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Etang du vignoble

Dans le calme de l'hiver, un petit clin d'oeil à mon Nord natal, l'Etang du Vignoble, refuge pour les oiseaux.

Voir les commentaires

Au gui l'an neuf

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Gui

Le gui (Viscum album, Viscacées) est une plante à fleurs ! Les fleurs sont discrètes bien sûr, mais si vous mettez votre nez dans une boule de gui, poussant sur les branches des feuillus, vous découvrirez de petites corolles à 4 pétales très simples portant chacun, comme sur le cliché, un sac empli de pollen et s'ouvrant par de multiples pores. La plante est alors un pied mâle. Plus loin, sur une autre boule, des fleurs femelles tout aussi petites et peu colorées sont présentes. Le gui est une plante dioïque, c'est-à-dire une plante dont les sexes sont séparés. Son mode de vie est particulier car c'est une plante hémiparasite  en enfonçant des racines-suçoirs dans le bois de la branche de l'hôte, elle détourne l'eau et les minéraux dont elle a besoin pour réaliser sa photosynthèse.

Voir les commentaires

La Botanique amusante du lundi : Pourquoi les oignons, ça pique les yeux?

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

oignon 2

Rendez-vous dans la rubrique des pages de La Botanique amusante (lien sur la gauche du blog), pour lire une nouvelle page (larmoyante cette semaine...)!

 

Voir les commentaires

Des bourgeons bien cachés

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

écorce

Sous l"écorce de l'arbre existent parfois des bourgeons en sommeil, bien cachés sous le liège de l'arbre. Comme un diable qui surgit hors de sa boîte quand on ne l'attend pas, le bourgeon se réveille après plusieurs années de sommeil, suite à une modification de l'environnement de l'arbre (une éclaircie dans une futaie par exemple) ou suite une coupe sévère des branches de l'arbre. La branche à laquelle il donne naissance est appelée "gourmand" et cette structure "épicormique" ("sur l'écorce") inattendue détourne la sève du tronc. S'ils sont nombreux, les gourmands hérissent le tronc de multiples petits rameaux qui déprécient la valeur du bois.

Voir les commentaires

J'ai descendu dans mon jardin...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

RomarinDans les régions au climat doux, le romarin (Rosmarinus officinalis, Lamiacée) fleurit toute l'année, même en hiver! C'est un arbuste arômatique méditerranéen, souvent cultivé ou ornant les massifs de nos villes. Ses feuilles persistantes sont étroites, cireuses sur le dessus, velues et légèrement enroulées sur le dessous. Les poils et l'enroulement du limbe protégent les ouvertures de la feuille, les stomates, du vent qui déshydrate. Les stomates nécessaires aux échanges gazeux de la feuille peuvent ainis rester ouverts malgré l'atmosphère sèche. L'épaisse couche cireuse qui protège la face supérieure de la feuille empêche toute sortie d'eau intempestive de ce côté-là. La feuille du romarin est dite xéromorphe, c'est-à-dire qu'elle possède des caractères adaptatifs à la sécheresse.

Voir les commentaires

Corbeilles de mariée pour pieds de mousse

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Mousse corbeilles

Les pieds de mousse poussent serrés les uns contre les autres, en coussinets. Ils portent au printemps au sommet de la tige une petite corbeille orangée dans laquelle se trouvent les organes sexuels mâles ou femelles, fabriquant les cellules sexuelles mâles (des spermatozoïdes nageurs) ou les cellules sexuelles femelles (les oosphères immobiles, attendant le spermatozoïde mobile). De l'union de deux cellules sexuelles au cours de la fécondation, naîtra le sporogone, individu producteur de spores, poussant au sommet du pied de mousse. Une sexualité sans fleur, peu visible, trop pudique...qui a valu à ces plantes la désignation de cryptogames ("au mariage caché").

Voir les commentaires

1 2 3 > >>